BONJOUR


Je m'appelle Kiara et j'ai 13 ans. 

Il y a deux ans, à mon arrivée en sixième, j'ai été harcelée. Pendant huit longs mois, tous les jours, j'étais moquée, insultée, rejetée et violentée. Les adultes du collège n'ont pas compris ma douleur et un an plus tard, Christopher, 16 ans, s'est suicidé. Lui aussi était victime de harcèlement. Je ne pouvais plus rester sans rien faire ! 

J'ai décidé de créer une association, Marcel ment, pour venir en aide à des centaines de milliers d'enfants harcelés et à leur famille.


Si vous souhaitez connaître tous les détails de mon    histoire, cliquez ici...

 

« Des dizaines de verrues sur mes doigts étaient apparues   pour crier au monde que j'allais mal.  J'avais tellement  honte de ces horribles pustules, que  je les ai cachées derrière de jolis pansements.   »

    Vous savez, ce petit pansement  qui, pour l'enfant blessé est le remède miracle :   on s’égratigne, on souffre, on pose un pansement et le mal  disparaît !  Ce n'est pas tout à fait vrai mais, le réconfort est réel.  C'est pourquoi, j'aimerais que le pansement soit le  symbole des premiers soins  apportés aux jeunes harcelés, égratignés, blessés  par la violence. 

Le 15  septembre 2018, en place publique, au cœur  de Rennes, Marcel ment organise le premier Symposium  national contre le harcèlement scolaire. 

 

J'ai demandé aux membres de mon association de rendre accessible le fruit de toutes leurs recherches auprès des institutions, des scientifiques, et plus largement de tous les professionnels acteurs de la sensibilisation et de la lutte contre le harcèlement.  

 

Ce jour-là, Marcel ment se présentera à tous comme le réflexe de premiers soins, comme le metteur en lien avec tous les professionnels du sujet. 

A chacun des  participants, nous souhaitons, symboliquement, remettre  un sac de premiers secours. 

QU1   M1EUX  QUE    URGO   PEUT NOUS ACCOMPAGNER DANS CE PROJET ? 

J'adore vos pansements, ils ont été mes  meilleurs amis. Eux, ont su me protéger alors que le monde entier me tournait le dos... 

Accepteriez-vous d'être notre partenaire privilégié pour la création de ce sac de premiers secours :

  • en nous mettant à disposition des milliers de pansements à l'effigie de Marcel (la coccinelle),

  •  en nous aidant à concevoir le contenant (sac, trousse, boîte, pochette ?  )

  • en soutenant financièrement l'élaboration des guides pour les enfants, les familles et les établissements scolaires,

  •  en devenant force de propositions que nous accepterons avec plaisir ?